mercredi 30 juin 2010

Aerosmith à Paris...les photos

Cliquez sur les photos pour la version HD © F.Crenel



Un grand big up à Fabrice Crenel pour ces photos

Aerosmith a mis le feu à Bercy hier soir

Le gang de Boston était à Paris, au POPB, hier soir.
Comme il y a 3 ans, ils ont mis le feu.
J'ai trouvé Steven Tyler un peu plus 'gras', il semble fatigué physiquement, marqué (...comparé à 2007) mais ça ne se sent pas du tout dans sa prestation, quelle patate !
Ils ont enchaîné titres sur titres, sans pause, non-stop. Tyler a passé son temps à danser, chanter, hurler, faire le show, se rouler par terre...Rappelez-moi son âge déjà ?
Je crois que la prestation était encore meilleur que 2007 d'ailleurs.
Voici une vidéos prise avec 'les moyens du bord' de la fin de "Walk This Way" (les basses passent mal aie aie aie).
Les photos arrivent très vite.

les moments forts :
-Sweet Emotion
-I don't want to miss a thing (avec des extraits de Armageddon en fond et Liv Tyler, la fille de...) : émotion, un peu mielleuse, à son comble !
-Mama Kin qui a tout envoyé
-Un son glabalement PARFAIT ! Bercy me surprend de concert en concert...

les points négatifs :
-Pas de 'Seasons of Wither' qui est magnifique et qu'ils avaient joué en 2007.
-Public très familial (? bon ok, c'est pas un mal non plus) et pas métal ou Rock...donc peu réceptif...



Setlist
Love in an Elevator
Back in the Saddle
Falling in Love (is Hard on the Knees)
Eat The Rich
Pink
Livin' on the Edge
What It Takes
Jaded
Mama Kin
Cryin'
Drum Solo
Rag Doll
Stop Messin' Around - Joe Perry in the singing (Fleetwood Mac cover)
I Don't Want To Miss a Thing
Sweet Emotion
Baby, Please Don't Go (Big Joe Williams cover)
Draw the Line

Encore:
Dream On
Walk This Way
Toys in the Attic

mardi 29 juin 2010

Scott Weiland, Chris Cornell sur le nouveau Santana

Un site web US vient de préciser que le chanteur de Stone Temple Pilots Scott Weiland, le leader de Soundgarden Chris Cornel, feront partie des guest du nouvel album -collection de "Classic Rock"- de Carlos Santana.
L'album sortira en septembre, et on y retrouvera également Jacoby Shaddix de Papa Roach, Chris Daughtry, Rob Thomas, Joe Cocker et le rappeur Nas.

Weiland reprendra "Can't You Hear Me Knocking" des Rolling Stones, Daughtry "Photograph" de Def Leppard, Jacoby Shaddix "Smoke on the water" de Deep Purple, Nas "Back in black" de Ac/Dc et Cornell reprendra quand à lui "Whole Lotta Love" de Led Zeppelin.

lundi 28 juin 2010

Pearl Jam, nouveau titre en live

Le groupe de Seattle a joué un nouveau morceau en live à Dublin mardi dernier.
Il s'intitule "Of the Earth".
Perso j'aime pas trop le début, mais je trouve le bridge final et le riff de milieu/fin absolument géniaux.
Ca me rappelle le bon vieux PJ rock et spontané période 'VS', 'Vitalogy'.
J'attend de voir ce que ça donnera en version Studio.
Sur certains forums, on laisse entendre que ce morceau daterait de 2006 et qu'il conviendrait à merveille à un nouvel album de raretés "Lost dogs 2"...
le voici.




Pearl Jam sera en concert à Arras samedi prochain. :-)

Steven Tyler en solo ?

Avant le concert de Aerosmith demain à Paris-bercy, une info intéressante vient de tomber.
Steven Tyler a donné une interview à Associated Press il y a quelques jours, et il évoquait 12 titres écrits pour un album solo.

Associated Press: Is a new AEROSMITH album coming?

Tyler: The truth is I've never stopped writing. I've got 12 songs I'm sitting on right now for a solo record. AEROSMITH has to finish a studio album; we're gonna do that first.


Associated Press: Est-ce qu'un nouvel album d'Aerosmith va arriver ?

Tyler: Pour être franc, je n'ai jamais cessé de composer. J'ai actuellement 12 chansons, prêtes pour un album solo. Aerosmith doit terminer son album studio; ce sera ce que nous ferons en premier.

vendredi 25 juin 2010

le Hellfest sur TF1 !

Vous ne rêvez pas...
il parait même que Christine Boutin se planquait quelque part dans le festival :-)
En tout cas, j'espere qu'on entendra le député Patrick Roy, voix de "l'ouverture d'esprit" contre tous les incultes et réactionnaires qui ont tenté de supprimer ce festival. Vive la culture en France !

Ce sera diffusé dimanche 27 juin, à 18h50, sur TF1, dans l'émission d'Harry Roselmack, "Sept à Huit".

La perle du moment : The Roots "How i got over"


Je viens de recevoir le nouvel album des Roots, qui est tout bonnement exceptionnel.
Une fois de plus le combo de Philadelphie fait très très fort.
Je tiens à rappeler que ce groupe de rap "n'est pas comme les autres". Leur musique présente plusieurs genres : hip hop, rap, jazz, avec pas mal d'acoustique. Le groupe est une sorte d'exception dans le milieu hip-hop, car ils jouent des instruments sur scène (et sur disque) et ont une démarche "sobre".
Leur dernier opus 'Rising Down', de très bonne facture, contenait déjà quelques joyaux tels que l'entêtant et mélodique "Criminal" (de loin ma chanson préférée de 2008) ou encore le festif soul & Folk "Birthday girl". Un vrai régal.

Cette fois les Roots ont continué dans cette direction, à savoir un mélange de soul et de hip hop, le tout dans un enrobage souvent 'minimaliste' : piano, basse, batterie.
Le résultat est d'une douceur, d'une finesse et d'une subtilité ahurissante.

je pensais avoir connue le summum musical dans ce style avec le chef d’œuvre "Criminal"...et bah non ! il suffit d'écouter les 2 premiers morceaux de l'album "A piece of Light" puis "Walk alone" : la barre est au moins au même niveau, voir plus haute (!!!!).
Du génie.
Et tout le reste de l'album reste de cet acabit.

A écouter d’urgence.



mercredi 23 juin 2010

Stone Temple Pilots à Paris ! la review

Scott Weiland, "Sex Type Thing", 22h30, Bataclan ©F.Crenel

Le groupe américain était hier soir à Paris. C'etait la 2éme fois qu'il jouait en France, la fois précédente datant du 14 novembre 1994 (!!!).


Et 1ere surprise : ce groupe absolument immense aux USA, qui a vendu plus de 35 millions d'albums (!!), ne remplit pas le Bataclan. Pire : l'étage est fermé, la foule clairsemée dans la fosse et les tickets au marché noir se bradent entre 10 et 20€...Je suis un peu estomaqué.Mais bon, STP fait partie de ces groupes rock qui ont un succès très relatif en Europe, et particulièrement en France, pays définitivement "no-Rock" (mais ça, ce n'est même plus un 'autre' débat, c'est un constat définitif). Rien d'étonnant finalement donc.

Outre une session rythmique ultra efficace, rock et groovy et un sens inné de la mélodie, l'arme fatale de STP c'est un certain Scott Weiland. Ce chanteur est vraiment incroyable, le type même de "l'entertainer"US dont je parlais il y a quelques jours sur ce blog : charisme, voix incroyable, bête de scène, mimiques uniques, déhanché 'sex', présence de dingue et performances ultra bien réglées/scénarisées. L'improvisation faisant tout le reste.
Bref, cet artiste est extraordinaire. Toutes proportions gardées, il fait partie de ce type de chanteurs tel que les Mike Patton, Phil Anselmo, Axl rose, etc...avec lesquels on est sûr qu'il va se passer quelque chose sur scène et qu'on ne va pas s'emmerder.

Le problème c'est que Mr Weiland a un sacré problème avec la drogue, et ce, depuis longtemps.Aux dernières nouvelles, il serait de nouveau sobre. Mais pas à l'alcool.
Peu importe, il était en pleine forme hier soir. Avec un embonpoint qu'on ne lui avait jamais connu (...ce qui nous laisse penser que la coke & l'hero sont bien derrière lui !).

Côté concert, pas de 1ere partie. Le groupe arrive sur scène à 21h20. Smoking gris, chemise blanche, cigarette pour Weiland. "Vasoline" débute les festivités.
Le son est puissant, métallique, tous les instruments sont bien isolés et rendus. C'est un régal pour les oreilles.
Comme je le précisais, Weiland est en pleine forme.
Il bouge dans tous les sens, en avant, en arrière, entre Moonwalk et pose de Rockeur. C'est du bonheur, la promesse est tenue.
Sa voix aussi ne faillit pas.
Bizarrement, autant il semble 'survolté' sur chaque chanson, autant lors des interludes, il a l'air complètement bourré. Ou bien il est toujours comme ça: voix lente, articulation approximative, sautes vocales dans les aiguës...
1,2,3,4 et baam il revient en pleine forme et fout le feu. louche.
D'après une brésilienne rencontré lors du concert, le show était bien mieux que celui de Londres quelques jours avant, où, d'après elle, Weilland était sobre, ce qui n'était pas le cas à Paris. Malheureusement la setlist n'était pas tout à fait la même et nous n'avons pas eu droit à "Sour Girl".

La setlist (thanx to Luciana from Sao Paulo) :


Le show fut grandiose. Très très pêchu, dynamique, avec une alternance de chansons du nouvel album (le tres bon 'Hickory Dicktomy'), de classiques, de chansons-up tempo et de ballades (Ahhh "Big Empty"...avec une référence au sud de la France que je n'ai pas bien compris).
Final en apothéose avec "Dead And Bloated" et "Trippin'".Le groupe, grand seigneur, invita même un fan surexcité -et à qui cela tenait visiblement à cœur - à venir chanter l'intro de "Dead & Bloated" sur scène. Weiland et les frères DeLeo étaient mort de rire.

Voici la vidéo que j'ai prise avec les moyens du bord :



Voici quelques photos prises par Fabrice Crenel qui m'accompagnait, avec son Nikon Reflex. Big up à lui ! cliquez dessus pour la HD.











lundi 21 juin 2010

Slash retourne le Bataclan


Slash était au Bataclan, à Paris, hier soir.
C’était la folie.
2 heures de Show…Guest apparence de Alice Cooper à la fin, sur « School’s Out », gros succès sur son 5éme album, en 1972.
Ambiance de feu, sueur, gros son et jumps dans tous les sens, le concert de Slash était définitivement un concert à ne pas rater en ce début d’été 2010.

Setlist :
1. Ghost
2. Meanbone
3. Nightrain (Guns N' Roses cover)
4. Suckertrain blues
5. Back from Cali
6. Beggars & hangers on
7. Civil War (Guns N' Roses cover)
8. Rocket Queen (Guns N' Roses cover)
9. Fall to pieces
10. Dirty little thing
11. Starlight
12. Nothing to say
13. Watch this
14. Guitar solo / Godfather Theme
15. Sweet Child o' Mine (Guns N' Roses cover)

16. By the sword
17. Communication Breakdown (Led Zeppelin cover)

18. School's Out Feat Alice Cooper (Alice Cooper cover)
19. Paradise City (Guns N' Roses cover)

Thanxs à Tom Payet pour les pix

Le nouvel album de Radiohead : il arrive...

Le groupe d’oxford aurait quasiment fini son 8éme album. Ed O’Brian, le guitariste du groupe, a déclaré à la BBC 6 Music : « Idéalement, ce serait parfait qu’il sorte cette année. Il le faut. Je l’espère ».
Il a continué : « Nous sommes en studio pour le moment […] Le disque devrait être fini dans quelques semaines ».

Apparemment, le successeur de “In Rainbows” (2007) serait complètement diffèrent de ce dernier. D’après O’Brian : « J’ai l’impression que c’est le meilleur album que nous avons écrit. C’est vraiment totalement excitant. Il est tellement différent de ce que nous avons fait la fois précédente ».
Le travail sur le nouvel album a commencé en mai 2009, avec le producteur de longue date Nigel Godrich.
En août dernier, le groupe sortait le 1er morceau de cette session ‘Harry Patch (In memory of)’, un hommage au dernier soldat britannique ayant combattu lors de la 1ére guerre mondiale.

NTM au Parc des Princes

C'était une première : le plus grand groupe de rap français, NTM, remplissait pour la 1ere fois (pour un groupe français de Hip hop) un stade, le Parc des Princes, ce samedi.

Et il n'y eu pas de surprise, une fois de plus, les boys de Saint Denis ont mis le feu et ont cassé la baraque !

Cette fois, pour 60% du set, Kool Shen et Joey Starr s'étaient adjoint les services d'un "band" live (batterie, basse, guitare, clavier), conférant définitivement au groupe un côté "Rock".

Entre les discours 'comico-politiques', les jumps sur scène, la grande gueule de Joey Starr, la flow parfait de kool Shen, l'ambiance festive et folklorique du rap-zouk antillais 'Carnival" et les quelques invités et surprises de ça et là, le show fut parfaitement "maîtrisé", "scénarisé". Bref de l'entertainement total, à « l’américaine » comme nous l'avait prédit Joey Starr.
Franchement, je sortais de AC/DC la veille, et je peux vous assurer que nos petits frenchies, avec un budget objectivement inférieur, ont développé un ‘show’ et une "scénarisation scénique" qui valaient largement l’énorme prod US-australienne des légendes du Rock.

Seuls regrets :
-la setlist, quasi similaire à celle de Bercy, qui était elle même calquée sur la tournée 98...(pas de morceaux inédits de NTM)
-Un son et des infra basses parfois assez mal mixés
-le short noir à pois blancs de Kool Shen…côté look, il ne s’arrange pas avec le temps le pépère.
-Un grosse baston dans la fosse juste avant le début du show. Un mec n'a pas pu voir le concert. Il a terminé sur la civière.
-des gradins pas remplis.
-Les écrans géants qui déconnaient complet!

les plus :
-Fantastique 'Carnival', Joey Starr et Nathy ont réussi a retourner le Parc !
la fosses entière qui bouge de gauche à droite, s'assoit, jump, ce fut exceptionnel.
-"Qu'est ce qu'on attend" et une quinzaine de fumigènes qui s'allument dans la fosse. Enorme.
-les allusions rigolotes à la gueguerre OM-PSG, les nombreux "Paris est magique" et "Ici, c'est Paris" lancés par le groupe
-la mise en scène bien rigolote sur ‘Ma benz » avec la présence de Merco monstres onstage !
-le groupe Live et les versions quasi Rock de ‘Police’, ‘Saine St Denis Style’, ‘Pose ton Gun’…
-la venue sur scène du groupe Raggasonic pour une reprise de « Aiguisé comme une lame »


Voici un bout de « Qu’est ce qu’on attend », avec les fumigènes. Ca défonce tout ! (made by myself, attention à la saturation !!)




Parc des Princes, home of the PSG, 20h35

"Ici, c'est Paris !!!!", 20h45

"Pass pass le oinj", 21h30

"Qu'est ce qu'on attend", 22h, Fumigénes dans la fosse. Magique.


SETLIST :
1. Seine-Saint-Denis Style
2. On est encore là
3. That's my people
4. Le monde de demain
5. C'est clair
6. Check the flow
7. Pose ton gun 2 (featuring Nathy)
8. Pass pass le oinj
9. Two shoots IV my people (featuring Big Ali & Jeff le Nerf)
10. Tout n'est pas si facile
11. Qu'est-ce qu'on attend ?
12. Ma Benz (featuring Lord Kossity)
13. Paris sous les bombes
14. Qui paiera les dégats ?
15. Carnival
16. La fièvre
17. Laisse pas traîner ton fils
18. Back dans les bacs
19. Un ange dans le ciel
20. Aiguisé comme une lame (featuring Raggasonic)
Encore:
21. Police
22. Pose ton gun
Encore 2:
23. IV my people
24. Seine Saint Denis style (Nirvana version)

dimanche 20 juin 2010

AC/DC, Slash au Stade de France

C’était vendredi soir.

Je suis arrivé pendant le set de Slash (Fuck, j’ai loupé le début) mais ça envoyait le bois, même à l’autre bout du stade (là où j’étais placé).
Gros regret , j’ai loupé Civil War, Rocket Queen et By the sword.
En revanche j’ai eu droit à Sweet Child O’mine et Paradise City (les 2 dernières, de mémoire)
Ah la Gibson "Les Paul" de Slash, quel son quand même !

Le voyant, de loin, balancer ses soli, devant une fosse pleine, j’ai eu quelques flash me rappelant la gargantuesque tournée 91-93 et le mythique World pay-per-view du 6 juin 1992 à L’hippodrome de Vincennes. A ce moment, les Guns’n Roses étaient les rois du monde, les empereurs du rock. Ils s’en fichaient je crois et ne se rendaient même pas compte à l’époque…
On ne sait pas vraiment qui a tout foutu en l’air (Axl ? Slash ? Tous les membres ? Cette tournée overdose ?) en tout cas, ça fait bizarre de voir Slash sur cette scène ressemblant trait pour trait à celles du début des années 90, sans écran géant à disposition, avec un son approximatif et ne bénéficiant pas de toute la configuration ‘sound and light’, 1ere partie oblige.
Et oui parfois on redescend d’une division…
Un peu triste.

En tout cas, le son unique de sa guitare, une fois de plus, m’a littéralement subjugué.
Des souvenirs rejaillissent, une partie de ma jeunesse refait surface, ça fait plaisir.

Slash, 20h25. Cliquez sur l'image pour la HD.

Puis les australiens débarquent.
Je les avais vu l’année dernière à Bercy.
Le show m’avait fortement impressionné, notamment la performance physique d’Angus young.
Et bah rebelote !
Ce qui est bien, c’est qu’avec AC/DC on est jamais déçu. On en prend plein les yeux et les oreilles.
Ce qui m’impressionne le plus c’est la façon dont ils enchaînent les titres, il n’y a aucun temps mort, rien.
Alors petit bémol, peut être : le manque de communication avec le public. Mais bon, A défaut de discours, Angus fait passer un fluide « électrique » avec sa guitare et les quelques milliers de spectateurs présent ce soir là.
Par ailleurs, la setlist et la ‘scénarisation’ du show sont quasi les même depuis 1 an et demi, le début de leur tournée mondiale…
Dommage.

Moments forts :
Back in Black
The Jack (et le concours de Topless sur les écrans géants !!)
Shoot To Thrill
Le presque pop « You shook me all night long »
Le fantastique solo de 15 minutes de ‘Let There be rock’.
Et le finish, évidement, avec Highway to Hell.

Voici une vidéo de "The Jack", blues-érotico-rock de légende. Pour l'occasion, les plus belles poitrines des spectatrices sont projetées sur les écrans géants HD...ah ah ah.





AC/DC "'Hell Ain't A Bad Place To Be'", 21h10.



AC/DC, highlights sur 'Let there be Rock", 22h40


23h10, le Stade de France finit de se vider...

vendredi 18 juin 2010

1 prise, 18 heures de tournage : quel clip !

Je vous avais déjà parlé de OK go il y a quelques semaines, avec leur vidéo phénoménale « Here it goes again » (+ de 50 millions de visites, 29éme vidéo la plus regardée de tous les temps).
Voici leur nouvel vidéo. Elle s’intitule « End love ». Comme je le précisais dans le titre, ils ont encore fait très fort., et le morceau –électro- est pas mal du tout.

remarque : j'ai cherché à savoir où se situait le lieu, qui a l'air chouette. Il s'agit de Echo Park, à Los Angeles.

(thanxs Riverman)

mercredi 16 juin 2010

Le "Big Four' du métal des années 80 réuni !

METALLICA, SLAYER, MEGADETH et ANTHRAX — ce quatuor de groupes, rois du Trash métal des années 80, surnommé le "Big Four", jouera ensemble pour la 1ere fois de son histoire ce soir à Varsovie (Pologne) lors du Sonisphere Festival.

Voici une photo de toute la bande (il ne manque que Jeff Hanneman de Slayer).
A l'époque, il était moins question de business, les albums étaient bons -voir excellents- et les mecs envoyaient sévères !
Nostalgie, quand tu nous tiens...



lundi 14 juin 2010

Une nouvelle chanson de Pearl Jam sur le net


C’est arrivé la semaine dernière…par erreur à priori.

La fuite est apparue sur le site officiel de Pearl Jam (enfin son label) : « Monkeywrench Records » (le groupe n’est plus sur une major mais dans son propre label …et ‘libre’).
Le lien était accompagné de la note : “Gary, Kelly wanted you to hear this please give it a listen."
La Kelly en question serait Kelly Curtis, la mangeur du groupe.
Le site était plus ou moins en stand-by, jusqu’à cette étrange et surprenant apparition.

La chanson s’appelle ‘Better Days’.
La rumeur veut qu’elle date des sessions de Riot Act (2003). Elle aurait été composé par Eddie Vedder.
D’après Entertainment Weekly, elle figurera sur la BOF du film « Eat, pay, love ».

Concernant la chanson, elle est vraiment superbe. Petite ballade avec accordéon –chose rare- chez PJ, elle est bien loin des ambiances électriques de ‘Backspacer’ et nous rappelle la Bof de Vedder ‘Into the Wild’ mais aussi certaines ballades folk de Riot Act ou de l’album de B-sides/raretés ‘Lost Dogs’.
Bref, un vrai petit bijou, rempli d’émotion, qui se termine de manière quasi ‘épique’ et qui a réussi à me mettre la chair de poule dés la première écoute.

Le lien est encore accessible sur ce site :
http://www.antiquiet.com/news/2010/06/pearl-jam-better-days/

samedi 12 juin 2010

Slash agressé sur scène

C’était à Milan jeudi soir.
Heureusement, plus de peur que de mal…
Le souvenir de Dimebag me revient en tête, et ça fait flipper.
Slash, pépère, lui, a continué à jouer. Comme si de rien n’était…
Big up, il ne ment pas et respire vraiment la musique, il n’y a aucun soucis là-dessus.




Les "impressions" :
(Slash dédramatise, ce qui n’est pas le cas de sa femme Perla)

Slash: "What'd I say? Rowdy crowd for sure. But amazing! The guy who nailed me didn't take me down but he busted my poor [guitar]. Ah well, it was a kick-ass rock show in the first order!"

Perla: "The guy came down from the rafters [and] ran up to Slash and grabbed him during his 'Sweet Child O' Mine' solo. Broke the head on the guitar, junior grabbed the asshole [and] they both fell to the floor. Junior hit his head hard and the Milan security did nothing! Kicked him out but didn't arrest him. I love Italy! But fuck those security [and] promoters for doing nothing! Slash could have seriously and Junior did. It's not right! What [are] they there for? As decoration? No they [are] there to protect the people [and] the artists. It's not right."

Slash sera à Paris jeudi prochain, au bataclan.

Supergrass, dernier concert du groupe hier soir

22h30, fin du concert


et oui, c'était la der des der hier soir à la Cigale à Paris.
Beaucoup d'émotions, un public en folie, chauffé à blanc et complètement hystérique du début à la fin du concert.

Pour l'occasion le groupe avait préparé un système de vidéo projection dans lequel chaque album était 'résumé' avec images de l'époque à l'appui.
Le groupe, comme à Londres a donc élaboré une setlist "flashback" : de maintenant - dernier album "Diamond Hoo ha" - au premier "I Should coco", en passant par chaque opus, et des pauses vidéos.

Je vous laisse imaginer le fort aspect nostalgique et les puissantes émotions provoquées par ce procédé.
Le groupe donna une bonne prestation. Son quasi parfait (c’est une habitude en ce moment à paris, tant mieux !). Gaz, le leader ne fut pas très souriant mais visiblement touché par ce dernier concert.


"it's Late in the day, i'm thinking of you..."

Moments fort : "Moving", avec son couplet 'atmosphérique' et planant et le 'pogo-pop’ intense du refrain (comme les différents segments de la chanson). Le public était déchainé.
idem pour la magnifique ballade 'Late in the day', définitivement un des plus beaux morceaux pop que je connaisse. Un moment de grâce.
les "moins" : beaucoup d'anglais dans la salle, 'bourrés' et assez insupportables.

Fuck ce groupe n'existe plus. Ca fait vraiment de la peine. Une nouvelle page se tourne...


ciao guys

vendredi 11 juin 2010

The Strokes, Supergrass : un retour, un départ

Commençons par le groupe New-yorkais :
Environ 500 fans, « happy few », étaient réunis hier soir dans un petit club de Londres, le Digwall, pour voir le 1er concert –en 4 ans- des Strokes. Certains fans avaient déboursé jusqu’à 500 £ ( !).
Aux dires des canards/websites anglais, ils ne furent pas déçus. le concert fut bon.

Les New Yorkais jouèrent sous le pseudo ‘Venison’ (‘Chevreuil’ !!???) un set de 18 chanson pendant 70 minutes. Aucun nouveau titre ne fut joué.

On pouvait croiser Chris Martin (Coldplay) dans la foule.

Setlist:
New York City Cops
The Modern Age
Hard To Explain
Reptilia
What Ever Happened?
You Only Live Once
Soma
Vision Of Division
I Can't Win
Is This It
Someday
Red Light
Last Nite
Under Control
12:51
Juicebox
Heart In A Cage
Take It Or Leave It


Dans le même temps, les bien trop ‘sous-estimés’ SUPERGRASS donnèrent leur dernier concert en Angleterre, à l’O2 Academy Brixton de Londres. Ils ont annoncé leur split, il y a quelques mois.
A priori, le show fut rempli d’émotion.
Pour info le batteur Danny Goffey va rejoindre les BabyShambles de Pete Doherty, sur quelques dates, pour remplacer Adan Ficek qui vient de quitter le groupe.

Voici la setlist du concert de Londres hier soir.
Le Groupe jouera son dernier concert ce soir à la Cigale à Paris. J’y serai.

'Diamond Hoo Ha Man'
'Bad Blood'
'Outside'
'Rebel In You'
'Tales Of Endurance (Parts 4,5 & 6)'
'St Petersburg'
'Fin'
'Kiss Of Life'
'Brecon Beacons
'Rush Hour Soul'
'Funniest Thing'
'Grace'
'Moving'
'Mary'
'Eon'
'Pumping On Your Stereo'
'In It For The Money'
'Richard III'
'Late In The Day'
'Sun Hits The Sky'
'She's So Loose'
'Mansized Rooster'
'Strange Ones'
'Lenny'
'Alright'
'Caught By The Fuzz'

jeudi 10 juin 2010

Korn boycotte BP

Motivé par le désastre causé par le géant du pétrole britannique BP dans le golf de Louisiane, et ses conséquences dévastatrices pour l’éco système, le groupe de néo-metal "lourd" KORN (qui sort un album le 13 juillet prochain) a pris position en déclarant qu'il n’utilisera pas l’essence BP (sur aucun véhicule accompagnant le groupe : voiture, bus, etc…) cet été lors de sa tournée. Le groupe encourage tous les artistes à en faire autant.

Mark Knopfler était à Bercy hier soir

Le mois de juin, c’est le mois des concerts !
Cette semaine était ultra méga chargée, avec –entre autres- Cypress Hill (la Cigale hier), Richard Ashcroft (mardi soir, Trabendo), Them Crooked Vultures (lundi au Zénith), je ne pouvais pas tout faire… j’ai opté pour Mark knopfler hier soir à Bercy (et le dernier concert de Supergrass demain !! snif).

Alors, Mark Knopfler, c’était plus le souhait du gamin de 10 ans -qui sommeille toujours en moi- fan de Dire Straits à l’époque (1986…)…et qui rêvait d’entendre « Brother in Arms » ou « Telegraph road » en Live. Et ils furent joués !

Longtemps sous-estimé ou méprisé par les critiques, les fans de ‘rock’, Dire Straits a pourtant sorti des albums et des morceaux tout simplement magiques.
Je n’ai pas honte de le dire mais oui, les 2 chansons citées plus haut sont, d’après moi, de véritables chefs d’œuvres. Côté album, ‘Love over Gold’ est une merveille d’après moi.
Alors c’est vrai, comme un anglais quinquagénaire me le disait il y a quelques années, Dire Straits –et Mark Knopfler- ont toujours essayé de faire du rock-bluesy A l’américaine. Chose assez mal perçue de l’autre côté de l’atlantique et de la manche. En effet, il n’est pas facile de sonner blues-country-rock, tendance Tennessee ou Alabama, avec une mini dose de Springsteen, quand on vient du fin fond de Londres, à la fin des années 70.

Ceci dit, avec un zeste de swing et quelques ballades, Dire Straits a tout simplement « court-circuité » les critiques et les rockeurs pour obtenir un succès ‘populaire’ phénoménal et remplir des stades.
Légende vivante des années 80, Dire Straits fut le 1er groupe à dépasser le million de Compact Disc vendu (1er des premiers groupes à utiliser ce format tout nouveau à l’époque, milieu des années 80).

Revers de la médaille, Dire Straits est quasi oublié aujourd’hui. Pire, peu de groupe le cite comme influence, à l’inverse de U2 ou même Toto. A croire que ce serait presque honteux pour un groupe anglo-saxon…

Pourtant un combo comme Death Cab for Cutie a de forts relents ‘Straitien’, notamment sur les derniers opus. Je citerai aussi Metallica – en la personne de James Hetfield- qui repris 'Brother in Arms' en acoustique il y a quelques années (Bridge school Benefit, octobre 2007).

Le concert de hier soir, majoritairement composé de titres solo de Knopfler fut plutôt bon.
Les morceaux solos sont très teintés ‘irlandais’ grâce à l’ajout d’une flûte traversière omniprésente et d’un violon.
Il y eu quelques reprises de Dire Straits, et soudain le concert pris une autre tournure, une autre dimension. On s’est élevé. On est monté haut, très haut.
Il faut dire que le son, cristallin, était d’une pureté rarement entendu à Bercy. Idem pour la voix de Knopfler qui semble être exactement la même qu’en 1983 ( !!!!).
Les 14 minutes de ‘Telegraph Road’, la douceur de ‘Roméo and Juliette’, la tristesse absolue de ‘Brother in arms’ furent donc de pures moments de grâce.
Peut-être pas le concert de l’année. Un peu ‘chiant’ parfois…Mais avec ces moments là, l’enfant que j’étais, et qui découvrit LA musique il y a une vingtaine d’année, pu aller se coucher heureux, le sourire aux lèvres, la tête dans les étoiles et le sentiment d’avoir enfin pu réaliser son rêve.


tracklist :

1. Border Reiver
2. What It Is
3. Sailing to Philadelphia
4. Coyote
5. Prairie Wedding
6. Hill's Farmer Blues
7. Romeo and Juliet
8. Sultans of Swing
9. Done with Bonaparte
10. Marbletown
11. A Night in Summer Long Ago
12. Speedway at Nazareth
13. Telegraph Road

14. Brothers In Arms
15. So Far Away

16. Piper to the End



mardi 8 juin 2010

Nouvel album pour Rage against the Machine ?

Le leader du groupe, Zach de la Rocha aurait déclaré à NME.com dimanche soir, que les chances que le groupe enregistre un nouvel album étaient bien plus fortes maintenant qu’il y a quelques mois.
Il a dit : “ je crois que c’est une sincère possibilité. Il faut que l’on se concentre sur ce que l’on a à faire jusqu’à la fin de l’année, que l’on termine d’autres projets et à partir de là, on verra ».

Le dernier album de RATM date de 1999: "The Battle Of Los Angeles".

NTM : docu exclusif, les 1eres images

Bon, ça m'arrive peu de me faire de l'auto-promo, mais là je finis un doc sur NTM, un des groupes pionniers du rap français. Ce sera en diffusion le w-e de leur prestation au Parc des Princes.
On y trouvera, toute leur histoire, via leur 4 albums, ainsi qu'un gros retour sur leurs débuts, l'état du rap en France en 1989, leur prestations live fantastiques (que ce soit en 89,90,91,92, 96 ou 98...et même 2008 !), des focus sur les chansons 'Le monde de Demain', 'Police', 'J'appuie sur la gachette', 'Ma benz', leur collaboration avec Stephane Sednaoui...aidés des pertinentes interventions de Philippe Manoeuvre, Sebastien Farran (leur manageur) ou encore le journaliste de radio Nova Juan Massenya... Voilà, j'ai fait ma promo, mais tout ça pour dire que c'est rempli d'images (itv et live) rares, quasi inédites, voir totallement inédites !

NTM dernier groupe de Rock en France ? moi je dis oui.

video

IRON MAIDEN : c’est l’ «El Dorado» !

La sortie européenne du nouvel, et quinzième, album de Iron Maiden, intitulé « The Final Frontier » est fixée au lundi 16 août.
Voici la pochette, réalisée par Melvyn Grant.


Le 1er single s’appelle « El Dorado », il est offert gratuitement, en téléchargement, sur le site officiel du groupe : www.ironmaiden.com
La voilà, via youtube :



"The Final Frontier" tracklisting (durée totale : 76’35’’):

01. Satellite 15....The Final Frontier (8:40)
02. El Dorado (6:49)
03. Mother Of Mercy (5:20)
04. Coming Home (5:52)
05. The Alchemist (4:29)
06. Isle Of Avalon (9:06)
07. Starblind (7:48)
08. The Talisman (9:03)
09. The Man Who Would Be King (8:28)
10. When The Wild Wind Blows (10:59)

Cet album a été produit par Kevin “Caveman” Shirley et enregistré en partie au Compass Point Studios, à Nassau, dans les bahamas. Là même où le groupe avait enregistré 3 albums mythiques dans les années 80 : "Piece Of Mind" (1983), "Powerslave" (1984) et "Somewhere In Time" (1986).
A priori, au grand étonnement du groupe, rien n’aurait changé là bas…

On notera que « the Final Frontier » sera le 15éme album du groupe, quasi 30 ans après la sorti de l’éponyme 1er album, sorti en avril 1980. Ce qui fait une moyenne d’un album tous les 2 ans, depuis 30 ans (remarquable !!) avec un total de plus de 80 millions d’albums vendus sur cet intervalle.

"The Final Frontier World Tour" débutera à Dallas le 9 juin avec 25 concerts aux USA et au Canada, puis la tournée européenne commencera le 30 Juillet à Dublin.

lundi 7 juin 2010

Des news de Filter

Le groupe de Richard Patrick sortira son 5éme album studio “The Trouble with Angels” au mois d’août. Les fans du groupe de Cleveland peuvent se réjouir car Filter aurait décidé de revenir à ses racines ‘indus’ et aux ambiances musicales ‘sombres’ présentent sur ses 2 premiers opus «Short Bus» et «Title of records».

Voici le 1er single “The inevitable Relapse”, pas dégueu.













"The Trouble With Angels" tracklisting:

01. The Inevitable Relapse
02. Drug Boy
03. Absentee Father
04. No Love
05. Fades Like a Photograph (Dead Angel)
06. Down With Me
07. Catch A Falling Knife
08. The Trouble With Angels
09. Clouds
10. No Re-Entry

vendredi 4 juin 2010

Les Scissor Sisters, en boite à Paris


Un peu plus tard dans la soirée…
Je suis allé remplir mes obligations ‘professionnelles’ et journalistiques en me dirigeant vers la soirée annuelle d’un label universellement connu au VIP ROOM de Jean Roch, rue de Rivoli. Au programme : VV Brown, Cheryl Cole et les Scissor Sisters
Je vous passe le caractère superficiel, payette, showbizz et 'pétasses' de la soirée. On dis que Gaspard Noé, le rap ou encore les tatouages c’est vulgaire, bah la vrai ‘obscénité’ se trouve ailleurs, croyez moi ! Bon j'avais 2, 3 bonnes connaissances là bas qu'il me faisait, en tout honnêteté, grand plaisir de retrouver.
Bref, par ailleurs, j’étais venu voir les Sisters de NYC, qui, je trouve, font une pop assez bien foutue et ont cette qualité d’entertainer – propre aux ricains – qui se perd de plus en plus.
De plus leur 1er album m’avait fort plu, notamment avec les brûlots pop ‘Take your mama’, 'Comfortably Numb'(reprise épatante du Floyd), ou encore la superbe ballade 'Return to Oz'.
Le second album m’avait totalement déçu, tout comme leur piètre prestation au Zénith en 2007.
Cette fois, j’ai vu un groupe requinqué , à bloc, tout fou, sautant partout et terriblement charismatique ! (Bon ok, ils sont arrivés sur scéne à 01h!!)
Jack Shears, muscles saillants et casquette retournée à la Manu Chao a littéralement foutu le feu, dans la plus pure tradition d’entertainer US…Idem pour sa comparse Ana Matronic, qui exhibait ses tatouages avec une sensualité et une souplesse se situant entre Blondie et Dita von Tease. Note spéciale au gratteux Del Marquis : son puissant, attitude Rock, et mimique robotique, mais putain qu’est ce qu’il envoyait comme riffs… Ce mec est definitivement ROCK.
Bref, un bon moment « pop », les filles ont bu du champagne et ont dansé, j’ai bien aimé et je suis allé me coucher. J’en ai presque oublié tout le reste.


Air reprend ‘Virgin Suicides’

C’était hier soir, à la cité de la musique à La Villette.
Air accompagné de Hot Rats (le groupe composé de Gaz Coombes et Danny Goffey, respectivement chanteur et batteur de Supergrass) ont repris la bande originale culte du film ‘Virgin Suicides’.

A la fois majesteux, groovy, aérien et aux faux airs seventies, ce concert fut un pur moment d’émotion et de sensations. De part l’ovalité de la salle, sa hauteur assez dantesque, son son cristallin, Il y régnait une atmosphère quasi religieuse.
L’ajout de Gaz Coombes aux chant et à la guitare fut tout simplement exceptionnel, évidemment sur ‘Playground Love’; et sur le magnifique final ‘Suicide Underground’. J’ai franchement eu ‘les poils’ à ce moment là.
C’est marrant, dans cette salle remplie, sage, hypnotisée et décontractée, où l’on entendait pas une mouche voler, j’ai soudain vu une fille, tout de blanc vêtue, style gothico-burlesque version white, s’essayer au slam…tel un cygne blanc, nageant doucement sur un lac miroir.

Gaz Coombes et Nicolas Godin

Obama, Paul McCartney, Jack White, Dave Grohl, Stevie Wonder chantent ensemble

Mercredi soir, la maison blanche accueillait une ribambelle de stars et d’artistes planétaires :
Paul McCartney, Stevie Wonder, Jack White, Dave Grohl, Elvis Costello, Corinne Bailey Rae, the Jonas Brothers, Faith Hill, etc… formant un mega-ultra-supergroupe qui a notamment repris “Hey Jude” des Beatles avec la famille Obama.

Regardez la vidéo :




En fait, cette cérémonie était en l’honneur de Paul McCartney, qui a été décoré par le président Obama.
Dave Grohl a repris « band on the Run » des Wings, Jack White’Mother nature’s son », Elvis Costello « Penny Lane », herbie Hancock et Corinne Bailey Rae “Blackbird”, les Jonas Brothers “Drive my car”.

En distinguant Paul MacCartney, le président Barack Obama a déclaré qu’il était le plus grand compositeur de l’histoire.

Avec Dave Grohl et Jack White comme acteurs de cette soirée ‘présidentielle’, on est loin de la France où un festival comme le « Hellfest » est montré du doigt et accusé d’être satanique par les pouvoirs publiques.

mercredi 2 juin 2010

How to destroy angels...for Free !



HOW TO DESTROY ANGELS — le nouveau projet de Trent Reznor, vient de sortir un EP, en téléchargement gratuit sur www.howtodestroyangels.com.
Ou là :










Pour 2 $, les puristes pourront même télécharger une version HQ (‘lossless audio’ ainsi que la vidéo « The Space in between » )
La version CD sortira le 6 juin prochain.

"How To Destroy Angels" track listing:
01. The Space In Between
02. Parasite
03. Fur-Lined
04. BBB
05. The Believers
06. A Drowning

Je vous conseil cet EP, de trés trés bonne qualité !

Par ailleurs Un album entier de How to destroy angels devrait sortir l’année prochaine; avec une tournée en support.
Concernant Nine inch nails, Reznor a declare récemment que le groupe “n’était pas mort”.

mardi 1 juin 2010

Un nouvel album pour Helmet

La bonne nouvelle c’est que l’excellent combo de metal post hardcore new-yorkais de Page Hamilton va sortir un nouvel album, il s’intitulera ‘Seeing Eye Dog’.

La mauvaise c’est qu’il devait sortir le 22 juin et qu’il est repoussé au 24 août. Pas bien grave quoi. :-)

Korn : nouvelle vidéo

Ca s'appelle "Oildale (Leave Me Alone)", c'est le 1er single du nouvel album du groupe Californien "Korn III – Remember Who You Are" qui sortira le 13 juillet prochain.
La vidéo me fait penser au travail (ultra stéréoptypé) de Maggiori avec Empyr, Charlie Winston, etc...